En janvier, l’Orient s’invite à Port-Louis (56)

Chaque année au mois de janvier, le Jardin Saint Aimé à Port-Louis, organise une soirée orientale. Un hasard pensez-vous pour ce restaurant qui a fait de la cuisine française sa spécialité ? Pas tout à fait en vérité : Aimé est égyptien et c’est dans la cuisine familiale qu’il a pris le goût des bonnes choses.

 

Une fois par an donc, la maison se met au diapason avec des traditions lointaines. Au menu, tapas oriental, couscous légumes & viandes et buffet de desserts. C’est beau, c’est bon et ça fait voyager. En plein mois de janvier, ce n’est pas un luxe…

 

Quand la danse orientale s’invite au menu

Mais le voyage ne s’arrête pas à l’assiette. Ce soir-là, quatre danseuses de l’association Danses d’Orient et d’ailleurs viennent ponctuer le repas et achèvent de vous  faire voyager.
La danse orientale, Raqs sharqi,  ne ressemble ni au tcha tcha tcha, ni au hip-hop et encore moins à la valse de salon.  On l’appelle aussi parfois danse du ventre. D’origine égyptienne, elle est présente au Proche Orient et au Maghreb. Elle serait, dit-on, une des danses les plus anciennes…

Bien plus qu’une simple danse du ventre

Tout est beau, gracieux et assez technique dans la danse orientale. Technique en effet car elle se caractérise par la dissociation des parties du corps qui peuvent bouger indépendamment l’une de l’autre. Buste, épaules, bras, mains, bassin, ventre : les mouvements sont fluides, toniques et élégants.
Aujourd’hui enseignée un peu partout en France, elle est réputée pour tonifier les cuisses, galber la silhouette, favoriser la circulation sanguine, renforcer les muscles du dos…
La danse orientale est un hymne à la féminité. Peu importe que le corps soit rond ou sec, grand ou petit, il est assumé, embelli et joyeux. D’ailleurs, le saviez-vous ? On appelle aussi la danse orientale, la « danse de la joie »…

 

Quant au costume, plutôt minimaliste, plus il est travaillé et brillant, mieux c’est : il met en valeur et amplifie les mouvements.

 

À vous l’honneur

Lors de la soirée orientale au restaurant Saint Aimé, il n’est pas interdit d’essayer. Les danseuses vous entraîneront peut-être avec elles ?
L’hiver n’a qu’à bien se tenir : l’Orient débarque à Port-Louis pour une soirée à l’autre bout du monde !